Le sauna

Vous souhaitez une pause bien-être, venez essayer le sauna, effectué d’après le protocole conseillé en naturopathie.

L’Hydrologie, au cœur de la naturopathie

L’hydrologie, la science de l’eau, est l’une des dix techniques utilisée en naturopathie. Elle permet de stimuler, de renforcer la vitalité, de détoxifier le corps ou de l’apaiser.

Le pouvoir de l’eau

L’eau est un élément merveilleux. En effet, elle a de grandes propriétés :

Sa conduction d’abord, c’est à dire sa capacité à transmettre le chaud et le froid. Ensuite sa fluidité car elle épouse parfaitement la forme du corps. On peut noter également sa densité, qui est pratiquement la même que celle du corps humain, qui rappelons-le est constitué à 60, 70% d’eau ! Enfin, sa capacité à changer d’état, de l’état solide, la glace, à l’état gazeux, la vapeur, en passant bien sûr par l’état liquide.

C’est de plus un élément extrêmement modulable. Il est ainsi possible de choisir sa température, son volume, sa pression, son poids, la zone et le temps d’application.

Enfin au niveau immatériel, l’eau a une mémoire. Elle est capable de transmettre des informations grâce à ses qualités de fixation énergétiques et vibratoires – c’est sur ce principe que fonctionnent les élixirs floraux, l’homéopathie… L’eau vecteur d’information, comme le montrent les extraordinaires travaux de Masaru Emoto. C’est à voir absolument : https://www.youtube.com/watch?v=UIzHS9Jl9Ns

Je vous conseille aussi le film « Water » dont vous pouvez voir un extrait ici, ou retrouver le film en entier en VOD sur le site de Jupiter Films.

L’hydrologie en naturopathie

En naturopathie, ce sont les différentes applications de l’hydrologie que nous utilisons. L’eau en tant que telle d’abord, puis ses propriétés comme le chaud et le froid.

Nous nous basons aussi sur le fait que le corps humain est fait d’eau et que les liquides du corps (« humeurs » en naturopathie), représentent environ 60 à 70% du volume total d’une personne, selon l’age, le sexe, le poids. Nous pouvons donc utiliser les propriétés de l’eau pour faire bouger ces liquides, pour les nettoyer.

Un organe formidable, la peau

Et c’est là que le sauna devient intéressant. Il fait intervenir non seulement les liquides corporels mais aussi un organe fantastique, le plus grand du corps humain : la peau !

C’est un organe périphérique très résistant, très vascularisé qui se reconstruit vite. C’est à son niveau que l’on trouve le plus vaste réseau des capillaires sanguins, pouvant contenir jusqu’au 2/3 du volume sanguin total.

La peau contribue à l’élimination des déchets.  Tout d’abord à travers les glandes sudoripares qui évacuent les cristaux c’est à dire les acides, les sels, les déchets solubles. Par la sueur, nous éliminons les mêmes déchets que ceux traités par les reins. Il est donc possible d’économiser la fonction rénale par la transpiration. Les glandes sébacées évacuent quant à elles les déchets colloïdaux, qui sont traités en premier lieu par le foie et les poumons. Enfin, la couche basale de l’épiderme, là où la peau se renouvelle, a une fonction enzymatique capable d’enkyster les molécules toxiques.

Le sauna, en pratique

Le protocole naturopathique du sauna se pratique dans une cabine sèche (il n’y a pas d’ajout de vapeur), en alternance avec des douches froides et des plages de repos.

La chaleur du sauna va activer la transpiration, dilater le réseau des capillaires sanguins. Les déchets vont ainsi être mis en mouvement pour pouvoir être éliminés.

L’accueil au centre

Au centre naturopatique NaturoCap, je vous accueille pour un protocole complet d’environ une heure trente. Vous vous installez dans une cabine spacieuse (4-5 places) pour transpirer. Après la douche, vous vous reposez confortablement sur les transats dans une ambiance cocoon et tamisée. C’est une pause bien-être complète !

Consultez les tarifs, pour une séance ou un abonnement !Sauna naturopathie bien-être Finistère