Légumes d’avril

En avril, ne te découvre pas d’un fil… et oui, tu gardes ton pull et tu vas chercher tes légumes ! Surtout qu’ils sont tous nouveaux, tous beaux et qu’ils vous attendent.

Que met-on dans son panier avec ces premiers jours ensoleillés ?

Les étals commencent à s’enrichir des petits légumes nouveaux : les asperges, carottes, navets, blettes. Pour ces dernières, choisissez-les colorées pour égayer vos jolis gratins. Il est courant de cuisiner les côtes. Mettez aussi les feuilles, elles sont délicieuses. Couper les côtes et les feuilles en petits morceaux, faites-les blanchir à l’eau ou à la vapeur douce (mon mode de cuisson préféré !). Mettez-les dans un plat à gratin avec de la crème végétale et du fromage râpé (variez les plaisirs, il n’y a pas que l’emmental qui se râpe !). Pour le côté gratiné, saupoudrez de chapelure ou de graines de courge. 10min au four et c’est prêt !

 

Les radis et les choux rouge et blanc se dégustent crus, mais aussi cuits en accompagnement d’une viande ou d’un poisson.

Le concombre et la betterave peuvent faire bon ménage en entrée à cette période de l’année. Et on n’oublie pas de mettre une bonne salade verte sur la table, elle est incontournable ! Vous pouvez y incorporer des légumes râpés : carottes, choux rave et /ou la mélanger avec quelques feuilles d’épinards frais.

 

On ajoute une plante sauvage ? Avez-vous senti parfois sur le bord d’un chemin ou dans un jardin cette odeur d’ail ? Il s’agit de l’ail des ours, délicieux en condiment.

Attention toutefois à ne pas le confondre avec le muguet (qui lui est toxique). Il est reconnaissable surtout à son odeur caractéristique d’ail. N’hésitez pas à vérifier en froissant les feuilles. Il se récolte quand les fleurs sont encore en boutons. Il contient de la vitamine C, du sélénium, des composés sulfurés. Il est vermifuge, dépuratif et diurétique. Il est stimulant, hypotensif et antiseptique. C’est un bon allié de la détox de printemps (avec son acolyte le pissenlit).

 

Côté cuisine, vous pouvez ajouter feuilles ciselées et fleurs dans une salade. Ou faire un pesto : mixer une bonne poignée de feuilles, tiges et boutons floraux dans un Blender avec de l’huile d’olive.

Vous pouvez y ajouter une graine (tournesol, noix de cajou, pignons de pain). Une fois obtenue la consistance d’une pâte, mettez en pot et conservez au réfrigérateur.

Je vous conseille aussi de mettre votre pesto dans des bacs à glaçons, au congélateur. Une fois le pesto congelé, mettre les cubes dans un sac congélation. Ainsi, vous pourrez ajouter un ou deux cubes à vos diverses préparations culinaires (bruschettas, pâtes, soupes…) pendant quelques mois.

J’ai découvert un super blog avec plein d’autres recettes à base d’ail des ours, allez vite voir sur « Les papilles estomaquées » : http://papillesestomaquees.fr/fiche-plantes-sauvages-de-a-a-z/ail-des-ours/#10

 

Mon panier d’avril : radis, asperges, carottes, épinards, blettes, betteraves, choux rouge, choux blanc, artichaut, avocat (oui je sais c’est un fruit…), échalotes, ail des ours, concombre, salades.

Bon mois d’avril !

 

3 commentaires

Laisser un commentaire